Après deux ans d’interruption pour raison de COVID-19, la fête du 1er mai édition 2022 a été célébrée avec faste à la FETAPH. Au siège de cette institution sis à Agoè-Kitidjan à Lomé, l’ambiance était à son comble l’après-midi de lundi 1er mai 2022. Discours, musique, partage de mets, dégustation de boissons, chants et séquences de danses au rythme de la musique moderne et traditionnelle ont marqué l’évènement. Bref, tout a été mis en œuvre pour une réussite parfaite de cette célébration.

En ce jour de 1er mai 2022, au siège de la FETAPH, membres du Conseil d’Administration (CA), personnel de la direction de programme, représentants d’associations membres, personnes handicapées, parents et invités se sont retrouvés en symbiose, loin des tâches administratives et professionnelles, afin de partager ensemble le repas, autour d’une table.

le-president-de-la-fetaph-recoit-le-cahier-de-doleances-des-mains-de-mme-allokpenou
le-président-de-la-fetaph-recoit-le-cahier-de-doleances-des-mains-de-mme-allokpenou

Le 1er mai symbolise la fête des travailleurs qui commémore la lutte des ouvriers pour obtenir la journée de 8heures ; une lutte qui remonte au 19e siècle. C’est une journée consacrée aux travailleurs, un hommage qui leur est rendu pour le rôle qu’ils jouent dans la vie socio-économique. La fête a été célébrée au Togo et à travers le monde.

Situant la fête dans son contexte, le directeur de programme de la FETAPH, Didier K. Dodji N’Kékpo a exhorté les convives à « être dans la logique selon laquelle nous sommes en famille ». En cela, patrons et travailleurs devraient, en ce jour, mettre de côté les activités professionnelles et les stress du service pour se réjouir ensemble.

 

Présentant les revendications de sa corporation, la déléguée du personnel, Mme Lamatou  Allokpén ou s’est, d’entrée, réjouie de la décision du conseil d’administration de la FETAPH de rendre « effective l’assurance maladie à tout le personnel étendu pour le moment à un membre de la famille ». Preuve, selon elle, que les dirigeants de la faîtière « se préoccupent de l’amélioration des conditions de vie et de travail de leurs employés ». Elle a, à ce sujet, exprimé la gratitude du personnel à l’actuelle équipe du CA. Ce qui ne l’a pas empêché, dans un second temps, d’énumérer trois doléances qui tiennent à cœur la corporation. En effet, le personnel de la FETAPH revendique l’adoption du statut du personnel, l’adoption d’une grille salariale et l’extension de l’assurance maladie à toute la famille.

En réponse, le président de la faîtière, M. Azapo Enyonam Akakpo-Numado a  reconnu les efforts que déploie le personnel en dépit de la pression et des conditions de travail parfois difficiles. Tout en les félicitant pour leur dévouement, il a révélé que « des dispositions sont déjà prises pour l’adoption du statut du personnel et de la grille incorporée, cette année ».

Le CA se prépare également à mettre en place les organes de passation des marchés publics au sein de cet organisme. L’objectif est de donner plus de crédibilité à la FETAPH auprès de ses partenaires.

La fête s’est achevée dans une ambiance de liesse populaire.