L’édition 2022 de la célébration de la Journée International de la Femme s’est  à la Fédération Togolaise des Associations des Personnes Handicapées (FETAPH). Le thème de cette année est ‘’l’égalité aujourd’hui pour un avenir durable’’.  Ont participé à cette activité, dix-huit (18) personnes dont 8 femmes. Trois (3) temps forts ont marqué cette activité.

                         Un message d’espoir du Président du Conseil d’Administration (PCA)

Dans son mot de circonstance, le PCA a salué le rôle déterminant de la femme dans la société togolaise. En effet, elle est au fondement de nos valeurs sociales car non seulement elle est mère de famille mais aussi actrice économique de premier plan. La réussite d’un enfant a pour fondation, le labeur de sa maman. Il a noté la particularité de la situation matrimoniale des femmes handicapées. Selon le PCA, “il est difficile à une femme handicapée d’avoir un mari et de pouvoir enfanter. Les raisons sont dues à toutes les discriminations et stigmatisations. Pire, les filles handicapées n’ont pas souvent de situation financière stable”.

                     Un débat très riche sur les moyens d’inclusion sociale des femmes handicapées

Si l’on veut agir de façon déterminante sur le vécu quotidien de la femme handicapée, il est urgent de permettre son autonomisation. Ceci n’est réalisable que si les conditions économiques et sociales sont réunies pour son intégration économique en lui donnant un pouvoir économique et donc une valeur sociale garantie.

Il va aussi falloir agir sur l’estime de soi de la femme handicapée. Sur ce point, il faut rappeler le rôle dévastateur du regard malveillant de la société sur la personne handicapée. Comme corolaire, la personne handicapée a une personnalité brisée ayant une estime de soi très basse, une frustration à vie, la femme handicapée ayant développé un complexe d’infériorité qui ne lui permettra jamais de s’épanouir dans un foyer conjugal.

Le dernier axe sur lequel, on doit travailler est l’équilibre mental de la femme. Il est indéniable que réussir sa vie est basé principalement sur l’équilibre mental. La détermination des buts et des objectifs personnels est le ferment de réussite sociale. Tant que la société n’a pas réussi à permettre à la femme handicapée de se forger un équilibre mental, elle demeurera indécise dans ses décisions et incapable d’entreprendre une relation conjugale avec succès.

                Un cocktail pour marquer la fin des festivités

Après ces débats riches, un cocktail de fin a été offert à l’assistance. Le Directeur des Programmes a salué l’accompagnement du Conseil d’Administration (CA) qui a été représenté par 3 membres à cette cérémonie solennelle. Il a invité l’ensemble du personnel à plus d’ardeur au travail pour mieux remplir nos cahiers de charge afin d’influer positivement sur la vie des femmes handicapées.