C’est une tradition. Elle a été respectée au Togo par le Conseil National des Droits de l’Homme ( CNDH) qui a choisi le siège du FETAPH. Après avoir pris part à la cérémonie du lancement officiel de cette campagne mercredi au Centre d’enfouissement technique (CET) d’Aképé, les membres et le personnel de cette institution ont mis plus de 200 plants en terre dans l’enceinte de la Fédération togolaise des associations des personnes handicapées (FETAPH).

C’est pour la préservation de l’environnement. Les plantes ont un rôle important à jouer contre le changement climatique. Un programme de suivi pour que les plantes que nous venons de mettre sous terre puisse croître », nous explique Kafui Klu, chef division santé et environnement à la CNDH.

Les responsables de la FETAPH se réjouissent de cette belle initiative. Ils comprennent par là que toutes les questions de la vie sociale concernent totalement les personnes handicapées.  « C’est une marque de sympathie et d’affection envers les personnes handicapées. A travers cette action, la CNDH voudrait dire à tous que les personnes handicapées font partie intégrante de la société et en tant que tel toutes les questions de la vie de la société les concernent au même titre que les autres. », souligne de son côté le président du conseil d’administration de la FETAPH, Gratien Akakpo-Numado.

Cette journée instaurée le 1er juin 1977 voit les Togolais planter des arbres pour symboliser le reboisement, la lutte, pour la protection de l’environnement et le développement durable. Cette journée dédiée à la protection des arbres et de l’environnement est aussi placée sous le signe de la lutte contre l’érosion côtière.